Mont-Mégantic, secteur Franceville check !

Mont-Mégantic, secteur Franceville check !
Dimanche, 21 août 2016
porte IMG_6173
Aujourd’hui, direction le parc national du Mont-Mégantic pour une belle rando dans le secteur Franceville. Ce qui veut dire, pas de douane à traverser.

Super, tout le monde est à l’heure au point de rencontre. Nous décidons pour le covoiturage et nous partons. Pendant que nous roulons, le parc national du Mont-Mégantic se situe dans le village de Notre-Dame-des-Bois, dans la région touristique des Cantons-de-l’Est. Le parc fait partie du circuit de la Route des Sommets. Le secteur de Franceville se trouve du côté de Scotstown.

Nous sommes arrivés au poste d’accueil, nous terminons de nous préparer et c’est le départ pour la rando de la journée. Nous marcherons les sentiers : Cimes-de-Franceville et Promenade des Cascades. Combien de kilomètres ferons-nous ? On s’en fout, pourvu que les gens soient gentils, le sentier soit beau et la vue magnifique.

porte IMG_6169La portion Cimes-de-Franceville comporte deux points de vue avant d’atteindre le sommet. La montée est graduelle et rapidement, nous arrivons au premier point de vue, le Repos du Dragons (595 m). Nous chuchotons et marchons sur la pointe des pieds, histoire de ne pas réveiller le dragon. Si, dragon il y a. Nous poursuivons la montée et quelques minutes plus tard, nous arrivons à la Porte du Ciel (755 m). Nous constatons la vue sur le Mont-Mégantic et la vallée. Tiens il y a une petite maison sur le sommet. Oups ! C’est l’observatoire.

Nous poursuivons notre ascension vers le sommet de la journée, le Pic de l’Aurore (835 m). Nous effectuerons la pause repas à cet endroit, tout en admirant un autre point de vue du Mont-Mégantic et de la vallée. Oui, nous avons pris des photos aussi.

pic IMG_6192

La pause repas étant terminée, nous poursuivons notre rando en profitant de la douce descente vers la Halte des Castors afin de prendre le sentier Promenade des Cascades. Cette section est très belle et longe un ruisseau qui possède, nous nous en doutons, des cascades. Nous profitons d’une section plus calme pour nous rafraîchir. J’ai même profité de l’occasion pour effectuer une climatisation complète (m’arroser à l’aide de mon chapeau).

Nous continuons la rando vers la sortie et juste avant, nous voyons la jonction d’un nouveau sentier. Une boucle de plus de 3 km ayant pour nom : Sentier des Escarpements. Petite discussion avec le groupe pour valider qui veut y aller. Qui veut y aller ? Moi, moi, moi…

Allons découvrir ce nouveau sentier. C’est chouette de marcher sur un sentier tout sucre IMG_6211
neuf. Nous avons l’impression d’être sur un sol tout moelleux et propre. Oui, propre car
les cailloux blancs qui délimitent le sentier sont blancs. Quelques minutes plus tard, nous arrivons au Pain de sucre, le point de vue. Le paysage est vraiment très beau et surprenant. Il est différent de celui du Pic de l’Aurore, car il nous offre un panorama splendide de l’intérieur du parc (la vallée).

Il est maintenant temps de compléter la boucle tout en profitant des nombreux paysages. Nous revenons à la jonction et nous prenons le sentier menant à l’accueil. La rando étant terminée, nous profitons du tailgate pour échanger sur notre journée.

Un très beau sentier et un parcours à découvrir en été, en automne et en hiver. Il nous offre de beaux points de vue et le nouveau sentier (Sentier des Escarpements) est à marcher.

Un merci spécial au groupe Rando et santé globale
Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !

Photos: Parc nationale du Mont-Mégantic

sucre IMG_6204

pic IMG_6188

sucre IMG_6211

pic IMG_6184.jpg

cascade IMG_6201

Gothics + 6 sommets, check !

Gothics + 6 sommets, check !
Rooster Comb, Hedgehog, Lower Wolf Jaw, Saddleback, Gothics, Armstrong et Upper Wolf Jaw

Un week-end de trois jours, nous décidons d’y aller pour deux jours de rando dans les Adirondacks et de coucher en forêt. Donc, samedi matin, c’est le départ. Mais avant, il faut passer par la frontière et oups, y a du monde. Trente minutes plus tard, nous sommes passés et direction le stationnement de Rooster Comb près de Keene Valley.

Jour 1,
Samedi, 6 août 2016

Avant de partir, une dernière vérification à nos sacs à dos de longue randonnée. Cela serait triste d’oublier le réchaud, la tente, la bouffe ou le baril à ours obligatoire. Comme nous partons pour 3 jours et que nous dormirons avec nos amis les animaux, le baril à ours protégera notre nourriture et nous par la même occasion.

vue rooster giantIMG_5879
Vue sommet Rooster Comb

À 9 h 30, nous débutons la rando pour le plus petit sommet du week-end, Rooster Comb. Un sentier facile, idéal pour initier les gens. Par contre avec un sac à dos contenant tente, sac de couchage, nourriture, eau (beaucoup d’eau), baril à ours et vêtements de rechange, la difficulté augmente légèrement. Soyons plus fou, ajoutons de l’humidité.

Plus tard, près d’un gros caillou, nous laissons nos sacs à dos pour nous retrouver au sommet de Rooster Comb pour le dîner. Cela nous permet d’admirer le paysage dont Giant, les prochains sommets de la journée et du week-end. Repas terminé, nous retournons à nos sacs à dos et direction le sommet principal de la journée, Lower Wolf Jaw en passant par Hedgehog (hérisson).

Durant la montée, Madame la Pluie vient nous rafraîchir un peu, juste assez pour couvrir nos sacs et augmenter le taux d’humidité. Nous poursuivons la montée, flattons le hérisson et peu de temps après, c’est le sommet de Lower Wolf Jaw. Nous en profitons pour prendre un peu de repos et des photos. La suite est plus « facile », car nous descendons vers la zone de camping sauvage. Nous sommes chanceux, il reste une place pour la tente. Quelques minutes plus tard, la tente est prête, nous soupons et il est l’heure du dodo.

Jour 2
Dimanche, 7 août 2016

Le matin, tout en déjeunant, nous décidons d’effectuer une boucle qui passera par Gothics et Upper Wolf Jaw. Comme nous reviendrons au camping, nous partons en mode plus léger. Seulement le nécessaire pour la journée soit eau, repas léger et coupe-vent.

Nous partons rejoindre le sentier pour Gothics et à notre arrivée, nous constatons que

marche dalleIMG_5912
Les marches ou la dalle…

ce sentier est fréquenté, car le sol est plus tapé. La première section monte progressivement. Rapidement, nous arrivons à une paroi rocheuse dans laquelle nous avons deux choix: marcher sur une dalle ou utiliser les marches.

Nous arrivons à la jonction de Gothics et Saddelback. Comme l’heure du repas approche, nous décidons d’aller manger sur le sommet de Saddelback. Cela nous fera un sommet de

descente bassin IMG_5951
La descente et la montée

plus. Pendant, que nous nous dirigeons vers ce sommet, nous admirons la troisième section de Gothics avec sa portion dénudée et abrupte. Assez impressionnant.

Nous arrivons au sommet de Saddelback et profitons de la vue saisissante. La descente et la montée entre Bassin et Saddelback est impressionnante. J’ai hâte de la faire un jour. Repas terminé, nous retournons enfiler nos vêtements gothiques pour affronter la troisième section de Gothics. Je blague pour les vêtements.

La dernière section se passe en partie en sentier et sur la paroi rocheuse. Même principe d’adhérence s’applique et pour les moins habitués, il y a des câbles. Nous gambadons sur la paroi et arrivons finalement au sommet du mythique mont Gothics. De son sommet,

monte gothics IMG_5972
Les câbles…

Marcy, Saddelback, Giant, Colvin et même Whiteface sont visibles.

Nous nous dirigeons maintenant vers Armstrong et Upper Wolf Jaw. Bien que ces sommets semblent proches, nous descendons et remontons souvent pour les atteindre. D’ailleurs, la descente d’Armstrong pour joindre Upper Wolf Jaw est assez technique. À la jonction pour Upper Wolf Jaw il nous reste seulement 20 verges pour le sommet. Que faisons-nous ? Nous y allons ! Encore une fois le paysage est magnifique. Un peu de repos et nous poursuivons la descente pour retrouver le sentier utilisé la veille qui nous mènera au camping.

Jour 3
Lundi, 8 août 2016

Snif, c’est déjà la fin. Nous devons démonter la tente et remballer le tout dans le gros sac à dos pour retourner à la voiture. Pour le retour, nous avons pris un sentier qui longe la rivière John. Il longe tellement qu’il a fallu marcher dans le lit de la rivière à certains endroits. Un très beau sentier qui nous mène vers la sortie, soit le Garden Parking.

Nous avons terminé de marcher en forêt certes, mais il nous faudra marcher encore pour joindre le stationnement de Rooster Comb. Un randonneur nous offre de nous ramener au véhicule. Vive l’entraide entre les randonneurs ! À la voiture, nous prenons le temps de nous changer et c’est le retour à la maison.

Un très beau week-end avec des gens super. S’ajoute une vue magnifique à tous les sommets et l’effort pour les atteindre en vaut la peine.

Enfin, mon coup de cœur va à cinq gars croisés au sommet de Upper Wolf Jaw. Ces messieurs étaient partis à 4 h du matin du Adirondacks Loj pour se diriger au stationnement de Rooster Comb en passant par Marcy, Skylight, les deux Haystack, Bassin, Saddleback, Gothics, Armstrong et les deux Wolf Jaw. Le tout s’est fait dans la même journée.

Merci Judith et Jacques

Armstrong, 4400 pieds / 1341 mètres = 22e
Gothics, 4437 pieds / 1444 mètres = 10e
Hedgehog, 3389 pieds 1033 mètres
Lower Wolf Jaw, 4175 pieds / 1273 mètres = 29e
Rooster Comb 2789, pieds / 850 mètres
Saddelback, 4515 pieds / 1376 mètres = 17e
Upper Wolf Jaw, 4185 pieds / 1276 mètres = 29e

Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !

Photos: Gothics / Saddelback / Bassin / Rooster Comb

vue somet uppervIMG_6045  vue sommet armstrong IMG_6044colvin IMG_6017dalle gathics IMG_5939  sentier dalle IMG_5932vue dalle 1 IMG_5923

Rando-jogging dans Les Sentiers de l’Estrie

Rando-jogging dans Les Sentiers de l’Estrie
Samedi, 30 juillet 2016

Aujourd’hui, la chaleur est très acceptable. Donc, une rando-jogging entre les lacs La Rouche et Brompton en Estrie est de mise avec une pause au ruisseau Ely. Mais c’est quoi Les Sentiers de l’Estrie ?

Un sentier linéaire de plus de 200 km qui traverse, vous vous en doutez, une bonne partie de l’Estrie. Je vous invite à consulter le lien  www.lessentiersdelestrie.qc.ca pour en connaître plus.

Pour cette courte rando-jogging d’environ 7 km, soit 3 % du réseau, nous avons décidé de marcher et de courir quand l’occasion le permettait. J’ai donc utilisé mes super belles espadrilles dites de course pour les sentiers.

modif DSCN0411La première partie du sentier que nous avons fait est une petite boucle nous menant à la falaise La Rouche. Nous prenons le sentier menant au refuge et à l’intersection, nous y allons pour une montée, ouf, je ne vous dis pas comment. Non, je ne vous dis pas, parce que j’écris… une montée hyper facile. En peu de temps, nous arrivons au sommet et nous regardons une partie de la vue sur le lac La Rouche.

Sur le sommet, je vois des protections d’escalade servant à effectuer les relais pour grimper en moulinette. Un côté nostalgique revient. Oui, de l’escalade dans mon jeune temps, j’ai fait. Bon, il faut continuer notre sentier.

Petite pause à la voiture et on reprend la rando-jogging pour la suite nous rapprochant du lac La Rouche. Nous traversons la route en regardant des deux côtés et nous y allons pour une partie à la course. Effectivement, cette section du sentier est très belle pour la course en sentier.

Quelques minutes plus tard, nous arrivons au sommet d’une autre colline et la vue sur le lac est plus intéressante. Nous poursuivons la rando-jogging jusqu’au ruisseau Ely. Bien ok DSCN0419qu’il soit tôt dans la journée, il faut faire attention aux racines et roches. Comme vous le savez, les racines et les roches sortent seulement vers 15 heures. La course demande plus d’attention.

Au ruisseau, nous prenons une pause de quelques minutes.
Par la suite, c’est le retour à la voiture par le même sentier mais, à la course. Pour le tailgate, car une rando sans tailgate n’est pas une rando, nous avons décidé de revenir à la maison et de cuisiner une truite aux framboises. Bon appétit ! 

Une belle petite rando à refaire avec les couleurs d’automne, avec les enfants.

@bientôt

Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !

Mont-Ham avec ado, check !

Mont-Ham avec ado, check !
Dimanche, 24 juillet 2016

Le dimanche en fin d’avant-midi, nous prenons la route à partir de Sherbrooke et direction Mont-Ham qui est à environ une heure de notre point de départ.

Pour l’occasion, nous serons quatre. Trois filles et un gars. Une amie à moi, ma ado et son amie. Je sens que mon pouvoir décisionnel sera réduit aujourd’hui. Même si le masculin l’emporte toujours, je demeure en minorité. La patience sera de mise…

Afin de motiver les ados à la rando, nous leur disons qu’il y aura peut-être un Pokémon. Soudainement, l’enthousiasme revient dans la voiture. Nous arrivons au stationnement et terminons de nous préparer. Devinez qui a été prêt en premier.

monte IMG_5776Le Mont-Ham possède 21 km de sentiers divisés en différents niveaux de difficulté. Il doit y en avoir un qui plaira aux filles. La discussion commence, l’Intrépide, Button, Épervier… bref, nous avons le choix. Mon amie suggère le sentier Intrépide (1,9 km) qui est plus direct et possède des passages rocheux avec des cordes. Parfait pour moi et les filles confirment. Ouf le tout a été rapide (je blague). Juste avant le départ, devinez ce que les ados ont trouvé ? Un Pokémon…

Nous prenons le sentier Intrépide qui monte tranquillement pour le moment. Nous arrivons à une intersection nous offrant la possibilité d’effectuer un léger détour par le Téméraire qui offre des marches. Petite discussion et nous décidons de nous séparer en deux. Les ados poursuivent dans Intrépide et les « vieux » dans Téméraire. Point de rencontre, la jonction dans 400 mètres. Le sentier Téméraire possède environ 300 marches que nous avons courues

Quelques minutes plus tard, nous arrivons au point de rencontre et les ados arrivent peu de temps après. Nous poursuivons le reste de l’ascension ensemble. Effectivement, ce sentier est plus rocheux et abrupte que les autres. Nous faisons du scrambling régulièrement. Nous profitons des points de vue et peu de temps après, nous arrivons au sommet.

Un magnifique panorama dans toutes les directions nous attend. Il permet de regarder les massifs des monts Mégantic et Orford, admirer une partie des Appalaches, le lac Nicolet et la Montagne Brulée.

cover IMG_5800

Nous prenons une petite pause et quelques photos. Il est maintenant temps de décider par quel sentier nous allons revenir. Les mêmes choix s’offrent à nous plus un qui a un nom du genre… THX, Planlarge ou Panoramique. Panoramique me dit mon amie. Je savais que le tout sonnait large comme nom. Nous débutons la descente avec une pente plus douce pour une distance de 2,1 km.

De retour au stationnement, nous en profitons pour nous changer et débuter le tailgate. Mon amie me suggère un endroit spécial pour le tailgate. Également, nous pourrons regarder de loin la montagne. Parfait, nous plaçons ou encore tirons tout le matériel dans l’auto et direction le dit endroit.

Il est vrai que nous sommes dans une région productrice de lait, mais là, j’avoue que nous vache IMG_5859avons trouvé cela spécial. Tiens un Pokémon ! Effectuer le tailgate sur le dos d’une vache… en roche. Le temps file et il faut retourner à la maison.

Au total, 4 km de rando super agréable avec les ados. À faire si vous êtes dans le coin. Très belle vue et des sentiers pour tous les niveaux.

@bientôt.

Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous !

Photos : Mont-Ham

Mont Lafayette sur invitation, check.

Mont Lafayette sur invitation, check.
Samedi, 16 juillet 2016

Le mont Lafayette se situe au New Hampshire dans le Franconia Notch State Park. Pour s’y rendre, il faut traverser la frontière, ça vous le savez déjà. Donc, quelques heures plus tard, nous arrivons au stationnement. Ouille, le stationnement est plein ! Tellement que nous stationnons le long de la route.

crete IMG_5674Pour moi, il s’agissait d’un retour sur cette montagne, car je l’ai marché en 2014. Hé oui, il est parfois difficile de refuser une belle invitation.

Nous terminons de nous préparer et hop, c’est le départ. Au début du sentier, le garde nous demande combien nous sommes. Un groupe de 15 personnes, je lui dit. Il nous demande de nous séparer en deux, le groupe, pas les personnes. Nous nous retrouverons plus tard au sommet.

Côté météo, le ciel est nuageux et le temps demeure humide. Aurons-nous de la visibilité au sommet ? Subirons-nous le même type de météo qu’au mont Washington ? Pour le savoir, nous devons nous rendre au sommet.

chute IMG_5634Pour le départ, nous prenons le sentier Falling Water qui monte le long d’un ruisseau avec des cascades magnifiques. Qui dit des cascades, dit montée plus abrupte. D’ailleurs, le sentier devient plus escarpé un peu avant la jonction de Shining Rock Cliff et il le demeura jusqu’au sommet. De mon côté, je passe droit à la jonction étant donné que j’y suis déjà allé.

Après quelques heures de montée, nous arrivons au sommet. Éole nous accueille avec une légère brise et la visibilité est bonne. Au sommet, une affiche nous mentionne : Lafayette 1,7 miles (2,7 km). Nous sommes arrivés au mont Little Haystack. Nous en profitons pour prendre la pause repas à l’abri du vent. Éole pousse les nuages, nous montrant le chemin à suivre pour rejoindre le mont Lafayette.

La pause repas est terminé, il est temps d’affronter la crête (Franconia Ridge) et de se rendre à destination. Tout en marchant, nous admirons les nuages qui passent et se déchirent dans la montagne. Aussi, la vue sur les autres sommets tels Cannon, Liberty, Flume, Owl’s Head… est magnifique.

Nous passons par le mont Lincoln, tout en croisant Mercury, Topaz, Ford… bon, passons. Au sommet de Lincoln, nous avons l’impression d’arriver à destination. Ce n’est qu’une impression, car il reste 0,9 mile (1,4 km). Courage, il faut continuer !visibilite sommet IMG_5702

Finalement, nous arrivons au mont Lafayette et je vous laisse deviner la suite. Les nuages nous accueillent, nous donnant ici deux types de visibilité : A- Pas grand chose et B- C’est quoi ça. La différence avec la rando au mont Washington est que le vent est faible et aucune pluie.

Comme la visibilité est fortement réduite, nous débutons la descente par le sentier Old Bridle Path. Le sentier passe d’une section alpine et nous amène au refuge Greenleaf Hut. Par la suite, le sentier devient un mélange de roches et de terre battue.

Lors de la descente, nous admirons le paysage et l’imposant massif sur lequel nous avons randonné, car Éole pousse les nuages.

De retour au stationnement, il est l’heure de se changer avant le retour à la maison.

Une très belle journée en magnifique compagnie.

@bientôt

Photos: Mont Lafayette

Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous !
Suivre

Recevez les nouvelles publications par courriel.

Joignez-vous à 28 autres abonnés

%d blogueurs aiment ce contenu :