Mont Jackson, en raquettes ???

Mont Jackson, en raquettes ???
Samedi, 11 février 2017

En ce samedi du mois de février, ce sera le mont Jackson pour une rando hivernale et en raquettes. Vous connaissez la routine pour les randos aux États-Unis. Se lever tôt, traverser la douane et rouler quelques heures pour arriver au départ. En hiver, c’est la même routine, mais avec plus de vêtements et d’équipements.
img_1875-2
Il y a fort, fort longtemps que j’ai utilisé mes raquettes. Tellement longtemps qu’elles sont en bois avec des trous! Un instant, elles sont plus modernes que celles en babiche tout de même! Voyez par vous-même. Alors, tant qu’à reprendre les raquettes, aussi bien aller loin, genre dans le New Hampshire.

Rendu sur place, il faut décider si ce sera les raquettes ou les crampons. Petit conciliabule et la décision est la suivante: débuter le sentier avec les raquettes tout en apportant les crampons. Bon, je sais, c’est facile comme décision. Gardons à l’esprit que les sommets sont glacés et les crampons sont préférables.

img_1851-1Le Webster-Jackson Trail sera le sentier utilisé pour atteindre le sommet. Il faudra être attentif, car il y a une intersection spéciale. Ce dernier monte, monte, monte avec quelques plats pour reprendre notre souffle. Cela me permet de constater un petit manque de forme physique de mon côté… à suivre.

Après quelques minutes, le constat est simple, le sentier est très bien tapé. Tellement, que les crampons sont plus utiles. Zut, zut et rezut, moi qui voulait raquetter! J’effectue le changement, tout en admirant le sentier enneigé. Tiens, une chanson me vient à l’esprit. Devinez laquelle, allez, faîtes un effort.
affiche-trail-intersection
Environ 2 km plus loin, nous prenons à gauche à l’intersection pour les monts Jackson et Webster. C’est l’intersection spéciale. À gauche, Jackson et tout droit, Webster. Il faut rester attentif, car il est facile de se tromper! Gardons le rythme, le sommet se rapproche!

Quelques minutes plus tard, une section plus abrupte s’offre à nos pieds. Je demande à ma mémoire de ressortir quelques techniques hivernales de marche en haute montagne. img_1872-1Rapidement, cette section est passée et le sommet est à quelques pas.

Une vue magnifique s’offre à nos yeux malgré une visibilité limitée. Les arbres enneigés et givrés sont magnifiques. Les photos donnent une bonne idée. Par un ciel dégagé, il semble que plusieurs montagnes de la région dont certains sommets de la Presidential Range sont visibles (Pierce, Eisenhower, Monroe et Washington (celle souvent mentionnée dans les randos et qui se déplace). Une autre fois peut-être.

Après quelques photos, il faut trouver un abri pour se réchauffer et se restaurer un peu. Le retour se fait par le même sentier. Comme il a monté beaucoup, il va descendre tout autant. Logique, il me semble. Étonnement, la descente va super bien et un petit arrêt au Bugle Cliff pour regarder le paysage est possible. Même avec les nuages, la vue demeure superbe. Nous reprenons et quelques pas plus tard le stationnement est à nos pieds.bugle-cliff

Étrangement, le retour a été plus rapide que la montée. Un peu comme dans les films où le héros revient plus rapidement pour sauver la dame en détresse. Pour un tailgate bien au chaud, direction le AMC Highland Center qui est tout près et pratique pour se changer. Une rando sans tailgate est comme une forêt sans écureuil, un repas sans fromage…

En bref, une belle rando hivernale d’environ 8 km sur un sentier enneigé et durci qui monte, monte, monte jusqu’au sommet et descend vite, vite, vite. Un premier 1235 mètres (4052′) en hiver réussi. Pour ce qui est de raquetter, ce sera pour une autre fois!

Le mont Jackson est le 38e plus haut du New Hampshire. Il porte ce nom grâce au géologue Charles Thomas Jackson

Niveau: Intermédiaire
Élévation: 1235 mètres (4052′)
Dénivellation: 655 mètres (2149′)
Distance aller-retour: 8,4 km (5.2 miles)
Durée: Environ 4 heures

Photos: Mont Jackson, New Hampshire

Advertisements

Sommet Saint-Sauveur en snow avec ado!

Sommet Saint-Sauveur en snow avec ado!
Samedi, 4 février 2017

Une journée de planche à neige avec ado est toujours un moment positif. C’est parfait pour créer des liens et des souvenirs. Il faut en profiter au maximum. Donc, afin de nous éviter la traverser de l’île de Montréal et de se lever tôt le samedi matin, nous profitons de l’hospitalité d’une amie demeurant à Laval. Nous arrivons chez elle le vendredi avec ma ado, son ami et un ami à moi.

vue-des-pistes

Le lendemain, nous arrivons vers 8 h 15 à la station Sommet Saint-Sauveur dans les Laurentides. Oui, nous sommes dans le nord, mais au début du nord. C’est moins loin que Morin-Hights, Mont Blanc et Tremblant.

Billet attaché, vêtements et bottes enfilés, nous nous dirigeons vers le remonte-pente 8, Côte 71. Nous surfons les pistes disponibles à cet endroit. Durant une montée, une idée nous traverse l’esprit. Si nous faisions tous les remonte-pentes. Pour une fois, tout le matin-st-sauveurmonde est d’accord. Le planning de la journée étant fait, reste maintenant à surfer d’un remonte-pente à l’autre.

Après quelques descentes, les ados veulent se réchauffer un peu. Parfait, les vieux vont continuer. De mon côté, je soupçonne les ados de vouloir abandonner les vieux pour glisser entre eux. Moi qui espérais surfer avec eux toute la journée (sur un ton mélodramatique). Donc, les vieux poursuivent et nous sommes rendus au numéro 5, L’Atomic Express.

Pause dîner pour les vieux et nous croisons les ados qui sortent. Je savais qu’ils ne voulaient pas être avec nous. Je comprends très bien, nous avons tous été ado nous aussi. De retour sur les pistes pour la suite de notre exploration, les remonte-pentes 1 (sans nom); 2, L’Express et 4, Flèche d’Argent. Mine de rien, la journée avance et nous avons surfé plusieurs pistes.

Côté glisse, la matinée offrait de belles conditions. Cependant, elles se sont détériorées durant l’après-midi pour devenir plus glacée. Côté météo, du soleil en matinée et des nuages avec flocons en après-midi.
pistes
De retour au chalet, nous croisons les ados qui ont terminé la journée.Demande spéciale : Peut-on aller essayer les montagnes russe alpines viking ? Je me laisse tordre les deux bras et j’accepte. Je vous donne des liens pour vous donner une idée.. Montagne russe alpine et  Montagne russe alpine version pub

En terminant, une belle journée de planche à neige qui nous permet d’apprécier notre hiver. Il est maintenant l’heure de retourner à la maison pour l’après-ski. Durant le retour, nous échangeons sur nos pistes préférées et soudain… les ados dorment.

La station en bref: 40 Pistes / 8 remontées

Altitude : 416 m
Dénivelé : 213 m
Acres : 142
Facile (23%)
Difficile (23%)
Très difficile (40%)
Extrême (15%)
Sommet Saint-Sauveur
Carte des pistes
Direction

@bientôt
Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous !

Photos: Sommet Saint-Sauveur

Mont Gale, sous les nuages

Mont Gale, sous les nuages
Dimanche 22 janvier 2017

Aujourd’hui, nous poursuivons la découverte des Sentiers Municipaux de Bromont en parcourant une partie du réseau du Lac Gale pour un 6 km de rando. Notre objectif, atteindre le sommet d’environ 350 m. Lors de notre dernière visite, nous avions fait le mont Horizon.

img_7423-2Notre point de départ est situé sur la rue du Lac-Gale à proximité d’un spa connu dans les environs. Au stationnement, nous terminons de nous préparer et décidons de mettre les crampons. Ce sera une bonne décision, car la majorité des sentiers sont glacés par endroit. Avec un printemps hâtif, nous pourrons courir dans les sentiers.

Afin de nous rendre au sommet, nous empruntons les sentiers Grand Pic (G2), Grèbe (G3) qui nous amènent près du lac. Nous longeons ce dernier et décidons de prendre une branche vers le Grillon (G1) qui sera le principal sentier pour la journée.img_20170122_123307517

Durant la rando, nous croisons le Grive (G8) qui semble plus difficile mais plus rapide vers
le sommet. Nous sommes en forme et en santé, allons-y pour ce dernier. En peu de temps, nous arrivons à une intersection. Le choix est fait, se sera la suite du Grive qui nous amènera au sommet.

Quelques pas plus tard, nous sommes sur le sommet. Bien que la journée soit nuageuse et grise, la vue sur le lac Gale est superbe. Nous en profitons pour grignoter un peu et prendre quelques clichés de la vue au sommet. Question: Est-ce que ce lac possède une Dame-du-Lac?

Tout en réfléchissant à la question, nous reprenons la rando pour le retour en utilisant le Grand duc (G6) et le Grillon. Au stationnement, nous faisons un petit tailgate et poursuivons nos échanges. Oui, un petit tailgate, car nous sommes deux.

img_7438-2

En bref, un sentier facile qui offre une très belle vue.  C’est un secteur idéal pour l’initiation à la rando (enfants et adultes), et cela, à moins d’une heure de chez-moi. Il faudra y retourner avec les feuilles et le soleil. Mais avant, il me reste le Réseau du mont Oak à parcourir. Qui veut venir avec moi?

Le secteur fait partie des Sentiers Municipaux de Bromont.  Carte des sentiers
Les Amis des sentiers de Bromont

Autres Photos: Sentiers Municipaux de Bromont

@ bientôt.
Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit !
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous !

Rando hivernale dans les Sentiers de l’Estrie

Rando hivernale dans les Sentiers de l’Estrie
Samedi, 07 janvier 2017

Vendredi soir, j’ai profité de l’hospitalité d’une amie de Sherbrooke afin de me remettre de ma journée de planche à neige au mont Orford. Le samedi matin, elle me propose d’aller effectuer un rando dans les Sentiers de l’Estrie avec un groupe. Bonne idée, je suis partant. L’émotion passée, je vérifie si j’ai tout ce qu’il faut. Ouf, je suis correct et mon amie va me passer ce qui me manque.

img_7380-2Nous irons marcher ou raquetter le même sentier que la rando-jogging de cet été. À la différence que nous partirons du chemin J.-A.-Bombardier, situé à Racine et qu’il y aura de la neige. Un total de 9 km nous attend. Le matin, nous préparons le petit dîner, les vêtements et le matériel de rando.

Au stationnement, nous validons si ce sera les crampons ou les raquettes. Le sentier semble assez durci, nous y allons pour les crampons. Il est populaire, tout de même. Nous nous mettons en marche et rapidement, nous arrivons au ruisseau Ely. Toujours agréable de regarder couler un ruisseau avec de la neige tout au tour. Petit arrêt photo et nous reprenons. En hiver, les arrêts sont plus courts, car nous voulons conserver notre chaleur.

Quelques minutes plus tard, nous arrivons à un point de vue sur le lac Larouche. Le même que celui de cet été. Nous débutons la descente vers la route 222, la traversons, reprenonsimg_7392-2 le sentier et direction le refuge.

Une fois sur place, nous grignotons un peu afin de reprendre des forces pour la montée qui nous mènera sur le toit des parois d’escalade. Oui, le même endroit que cet été avec le même point de vue. Par la suite, nous descendons la paroi en utilisant le sentier et revenons sur nos pas jusqu’au stationnement.

En hiver, nous avons l’impression que les sentiers sont plus faciles, car ils sont plus uniformes, exempts de roches et racines. Mais ce n’est qu’une impression !

Une belle rando hivernale en très bonne compagnie. Aujourd’hui, un aller-retour facile qui m’a donné le goût d’en effectuer d’autres cet hiver. Nous verrons si les occasions se présentent.

img_7412-2

Petit rappel des Sentiers de l’Estrie. Un sentier linéaire traversant sur plus de 200 km une bonne partie de l’Estrie.  Aujourd’hui, nos 9 km représentent 4,5 % du réseau.

Merci Judith

Rapido:
Sentiers de l’Estrie
Accès stationnement 

Autres photos: Sentiers de l’Estrie/Pinterest

Mont Orford en planche à neige

Mont Orford en planche à neige
Vendredi, 6 janvier 2017

Direction mont Orford pour une seconde journée de glisse. Nous avons rendez-vous à l’ouverture pour en profiter au maximum. Mon ami me fera découvrir la station. Bref, j’aurai un guide privé.

dscn0507-2Billet attaché, c’est un départ pour la journée. Nous profitons de la gondole pour atteindre le sommet. Je peux vous confirmer que c’est plus rapide et confortable que de monter à pied en été! Pendant que nous sommes confortablement installés dans la gondole, mon ami me suggère de débuter par la piste Grande Coulée pour se réchauffer. Oui monsieur le guide. C’est une piste de catégorie bleue avec paliers.

Au sommet du mont Orford, nous constatons que nous sommes un peu dans le nuage avec un peu de vent. Passons la section météo, nous sommes venus glisser. Planche à neige fixée, c’est un départ pour la Grande Coulée. Super, la glisse est bonne et elle est enneigée. En plus, je fais des rimes.

Quelques minutes plus tard, nous arrivons au remonte-pente et go pour les pentes Trois Ruisseaux et Maxi. Oui, go parce que l’attente est nulle pour le moment. Les conditionsdscn0510-2 sont identiques à la Grande Coulée pour ces pistes difficiles. Vraiment cool et je sens que mes cuisses vont travailler plus aujourd’hui.

Par la suite, direction le mont Giroux Est pour découvrir les pistes Slalom et Sherbrooke. La Slalom se glisse très bien. Au remonte-pente, nous profitons de la montée pour visualiser la Sherbrooke qui nous attend. Pente un peu plus abrupte avec un peu de glace cette fois. Ce qui arrive souvent dans ce type de pistes.

Nous revenons par la Magnum pour une petite pause au chalet. Par la suite, nous allons vers le mont Alfred-Desrochers, un secteur avec enneigement naturel et moins fréquenté. À regarder les photos, nous comprenons pourquoi. Que dire du silence qui nous accompagnait! Nous allons vers la Ookpik en conditions minimales. Toujours agréable de surfer sur de la neige naturelle. Tellement agréable que nous décidons de retourner dans ce secteur pour en profiter encore.
cover-2
Vers 14 h, les pentes deviennent plus glacées. Nous décidons de terminer la journée en surfant sur la piste Magog. Comme le vœu, la tradition, nous nous dirigeons pour l’après-ski. Nous en profitons pour échanger sur nos coups de cœur de la journée. Pour ma part, les pistes Maxi et Trois Ruisseaux sont les miens. J’ajoute le secteur Alfred-Desrochers pour les pistes en enneigement naturel et la beauté du paysage.

En bref, une très belle journée de planche à neige avec de belles conditions et peu d’attente lors des remontées. Aussi et le plus important, en excellente compagnie. Aujourd’hui, j’ai mieux apprécié cette station et il y a des chances que j’y retourne.

Merci Jacques

Photos: Mont Orford

La station en bref: 3 Montagnes / 4 Versants / 61 Pistes incluant 17 sous-bois

Altitude : 850 m
Dénivelé : 589 m
Acres : 245,53
Facile (34%)
Difficile (26%)
Très difficile (13%)
Extrême (27%)

Site Web: Mont Orford
Direction : Carte 

Morin-Heights en planche à neige avec ado

Morin-Heights en planche à neige avec ado
Jeudi 5 janvier 2017

L’école tarde à commencer en ce début d’année 2017, il faut donc occuper l’ado. Elle aime la planche à neige, le choix est facile, direction une montagne de glisse. Après avoir exploré, nous arrêtons notre choix sur Morin-Heights dans les Laurentides. Oups, c’est dans le nord mais moins loin que le Mont Tremblant. Aussi, nous habitons la Rive-Sud. Hum… que fait-on?

Un message texte pour demander l’hospitalité d’une amie demeurant à Laval afin d’éviter l’heure de pointe du matin de l’île de Montréal. Pendant que nous préparons le matériel, ma ado me demande: Est-ce que je peux inviter une amie? Après avoir passé la ronde des négociations, je dis oui.

dscn0494-2

Donc, jeudi matin, nous partons de Laval et en moins d’une heure, nous arrivons à la station. Wow, le soleil est au rendez-vous et les pentes sont toutes prêtes pour nous. Je dis pour nous car pour l’instant, il y a peu de monde. Un peu plus tard, billet en poche, nous y allons pour une descente de réchauffement par la piste Radar. Wow, les conditions sont superbes en ce début de matinée.

dscn0492-2En ce jeudi, le remonte-pente Kicking Horse est fermé, nous limitant l’accès au secteur plus difficile. Il nous reste Dynastar et Merrell, nous donnant assez de pentes pour la journée.Nous allons vers le Merrell pour y découvrir les pistes. Chemin de Fer sera la première. Par la suite, nous avons surfé la numéro 26 et la Normandin.

Coup de cœur des ados pour la Normandin qui est en enneigement naturel. Elles veulent la refaire genre, style, maintenant. On se calme, allons découvrir d’autres pistes avant la pause. Nous retournons au Dynastar pour surfer dans les pistes Sept-Îles et Watchorn. Encore là, les conditions de glisse sont très belles.

Comme nous sommes en forme pour la suite, nous allons explorer les pistes Interlude et Le Village dans la partie accessible de la section difficile. L’Interlude a plu aux ados, alors nous y retournons pour une seconde descente. La demande est trop forte pour retourner dans Normandin. Vraiment cool me confirme les ados. Toujours agréable de surfer et de tasser la neige avec sa planche.monstre_dscn0504

Effectivement, je l’avoue, elle est mon coup de cœur de la journée avec l’Interlude. Durant
la journée, nous avons aperçu sur un poteau d’un remonte-pente quelque chose de bizarre, une espèce de monstre dans sa chrysalide. Vous en pensez quoi?

Une très belle journée à surfer avec les ados et le soleil. Pleins de souvenirs en tête, il nous faut revenir à la maison après un après-ski en mode ado. Une station à découvrir en plein cœur de la forêt Laurentienne.

Photos: Morin-Heights

La station en bref: 1 versant / 35 pistes

Altitude : 465 m
Dénivelé : 200 m
Acres : 90
Remontées : 5
Facile (29%)
Difficile (29%)
Très difficile (29%)
Extrême (14%)
Site Web: Morin-Heights
Direction: Carte 

 

Mont Saint-Grégoire en hiver

Mont Saint-Grégoire en hiver
26 décembre 2016

Le 26 décembre, lendemain de Noël, nous cherchions une rando courte. Histoire de prendre un peu d’air et de nous changer les idées. Après avoir évalué les endroits, nous arrêtons notre choix sur le Mont Saint-Grégoire. Il est tout près et parfait pour une courte rando. Avec ses 250 mètres d’altitude, le tout devrait être aussi facile qu’au printemps.

Cependant, qui dit décembre, dit neige et glace. Aurons-nous besoin des crampons et des img_7330-1raquettes ? Nous évaluerons la situation sur place. 45 minutes plus tard, nous arrivons à la montagne. Je vous l’avais dit que c’était tout près. Nous discutons avec la préposée à l’accueil et nous optons pour les crampons. Les sentiers sont sur neige durcie et légèrement glacée.

Nous regardons la carte et optons pour le même circuit que la dernière fois, soit le Panorama (1 km) pour la montée et Carrière (1,4 km) pour la descente. En peu de temps, nous arrivons à un belvédère nous permettant d’apprécier une partie du panorama de la Montérégie.

Nous décidons d’aller vers le Petit sommet avant le sommet principal. Un petit détour de quelques minutes nous donnant une vue sur la cime. Nous revenons sur nos pas et reprenons le sentier Panorama pour atteindre le sommet en quelques minutes. Juste avant, nous enfilons le coupe-vent pour nous protéger, car Éole signale sa présence sur le toit de la montagne.

Nous profitons de la vue sur 360 degrés pour admirer plusieurs sommets de la Montérégie dont Rougemont, Saint-Hilaire et Saint-Bruno. Aujourd’hui, la visibilité est moyenne, car il est difficile regarder la ville de Montréal, les Laurentides ainsi que les sommets situés au sud de la frontière comme Mansfield, Camel’s Hump, Whiteface, Lyon et autres.

img_7334-1

Nous reprenons la rando vers le sentier Carrière pour le retour à l’accueil. Avec les crampons, la descente est plus facile et nous constatons qu’il y a un peu plus de neige de ce côté. Nous passons par l’ancienne zone exploitée de la montagne (carrière) en jetant un œil à la veille machinerie abandonnée. C’est spécial de regarder ces machines avec de la neige. Quelques minutes plus tard, nous sommes de retour au point de départ.

Aujourd’hui, nous avons pris un peu plus d’une heure pour faire la boucle en incluant les photos, le Petit sommet et la pause au sommet principal. Petite montagne certes, mais impressionnante par son panorama quand la météo le veut bien.

Le Mont Saint-Grégoire demeure une belle petite montagne à randonner seul, en groupe ou en famille. Vraiment, une belle rando qui termine bien l’année 2016.

Merci Judith

@ l’an prochain pour les randos et @ bientôt pour la planche à neige.

Photos: Mont Saint-Grégoire
Éléments utiles: Trajet (carte) / Les sentiers / Infos sur le CIME

Vous aimez ? Partagez ! Abonnez-vous ! C’est gratuit

Allons jouer dehors… un peu… beaucoup

%d blogueurs aiment ce contenu :