Défi des 5 sommets dans Charlevoix


logo révision
Jour 1, lundi 19 juin
Monts du Lac-à-l’Empêche et Du Four
IMG_8607-1
En ce lundi, je commence le Défi des 5 sommets de Charlevoix par les monts du Lac-à-l’Empêche et Du Four. Une boucle de 14 km située dans la zec des Martres.

Droit d’accès en main, je me dirige vers le début du sentier, à quelques kilomètres du poste d’accueil. Rapidement, il monte et plusieurs points de vue sur la vallée et sur le mont du Lac-des-Cygnes se laissent découvrir. Ouf, le courriel humidex est présent, aujourd’hui.
IMG_8228-1
En quelques heures, j’arrive au premier sommet. Je constate que le mont Du Four est quelques kilomètres plus loin. Je fais une pause, tout en admirant Éole jouer avec les nuages. Ce qui aide grandement à diminuer l’humidité.

En reprenant le sentier, l’humidité s’impose pour le reste de la journée, ce qui rend l’ascension vers le mont Du Four plus difficile. La forêt est plus dense et le nombre de mes nouveaux compagnons – les moustiques – augmente. Après quelques heures, j’atteins l’écriteau qui marque l’arrivée au sommet.
IMG_8282-1
Enfin, sur ce dernier, je mange un peu et prends quelques clichés. La vue est vraiment belle et le mont du Lac-des-Cygnes est différent de cet angle. Plus tard, je reprends le sentier pour la descente et compléter la boucle. Le retour s’effectue plus vite que la montée. S’éloigner du sommet signifie aussi le retour des moustiques.

Prenez le temps de regarder l’album : Monts du Lac-à-l’Empêche et Du Four

Jour 2, mardi 20 juin
Mont Élie, sous la pluie (en partie)IMG_8371-1
Le mont Élie est situé dans la zec Lac-au-Sable et il faut marcher 8 km (aller) pour atteindre le sommet. Après l’inscription, je roule pendant 28 km pour rejoindre le début du sentier. Tout en me préparant, je constate que le ciel est nuageux. J’apporte mon manteau de pluie, au cas où.

IMG_8326-1Après 1 km, une pluie fine se met à tomber. Bon, c’est juste de l’eau, après tout. Je poursuis la montée, qui s’effectue par palier. Plus loin, la fine pluie devient averse et s’accompagne d’éclairs et de tonnerre. Ouille! je dois trouver un abri rapidement. Je tourne la tête et il y en a un. Je m’y installe et attends que l’orage passe. Une heure plus tard, il est terminé, mais la pluie continue.

Je décide de poursuivre la rando. Ce sera un bon test pour mon sac à dos, mes vêtements et mes bottes. Tout en montant, je remarque que le sentier est détrempé. Un peuIMG_8385-1 normal, avec cette eau qui tombe. Avant le sommet, j’arrête au lac Éclair pour dîner au sec. Bon, disons à l’abri de la pluie.

Pendant le repas, j’entends les oiseaux chanter. Sûrement, c’est un signe que la pluie va cesser! Ce serait chouette d’arriver au sommet sous un ciel dégagé. Finalement, je suis choyé : je peux prendre des clichés, tout en me faisant sécher un peu.

Le retour s’effectue par le même sentier. Cette fois, le soleil m’accompagne. J’observe que des parties de la piste ont disparu pour faire place à des lacs et ruisseaux! Regardez par

 

 

vous-même. Oui, c’était la pire section du chemin. La pluie tombée rejoint les rivières et le sentier est une voie d’écoulement idéale. Devinez qui a marché dans un sentier devenu ruisseau?

Prenez le temps de regarder l’album : Mont Élie

Jour 3, mercredi 21 juin
Mont des Morios, sous les nuages
IMG_8439-1
Je poursuis le Défi des 5 sommets dans Charlevoix. J’attaque le mont des Morios. À l’accueil, la dame me suggère plusieurs possibilités : A) plus long et plus facile; B) plus court avec un passage dit expert; et C) une boucle de 29 km. J’écarte l’option C.

Au début du sentier, aucune pluie en vue, mais beaucoup de nuages et du vent. Durant la montée, le vent est discret et mes amis moustiques sont de retour.
IMG_8447-1

La première partie du sentier se parcourt aisément. Par la suite, il s’élève progressivement et de façon soutenue, par endroits. En peu de temps, j’arrive à l’intersection des trajets A) plus long et plus facile, et B) plus court avec un passage dit expert.

Je randonne depuis 2 jours; j’opte donc pour le parcours B. Effectivement, il est plus abrupt, soutenu et présente quelques passages à franchir avec des cordes. Il offre un bon défi et il y a une petite dalle d’une hauteur à vous procurer un petit frisson.

Je monte toujours et j’arrive à l’intersection du sentier pour le mont Nord et à l’affiche où je prends un égoportrait. Oui, un égoportrait prouvant que j’ai bien fait cette rando. À mon grand étonnement, je suis déjà sur le sommet. Super, je pourrai me promener sur la crête.

IMG_8429-1Je commence par la section nord pour découvrir le panorama, avec Éole comme compagnon. Pratique, car les moustiques sont absents en sa présence. Quelques minutes plus tard, je suis à l’extrémité de la crête après avoir passé le pont. Je profite du paysage tout en dégustant mon repas.

En rebroussant chemin, je remarque la menace de pluie au loin. Non, pas de pluie aujourd’hui, j’ai donné hier! Je me dépêche et à l’intersection, je décide de revenir par le sentier A. C’est plus prudent, compte tenu de la menace de pluie.
IMG_8446-1

Ce chemin se descend facilement et offre de beaux panoramas. Bientôt, je croise la piste au passage dit expert. Je poursuis la descente et arrive au stationnement. J’ai l’impression qu’elle a été plus rapide que la montée.

Prenez le temps de regarder l’album : Mont des Morios

Jour 3, 22 juin 2017
L’Acropole-des-Draveurs, avec ÉoleIMG_8475-2
Il est 6 h 15, je commence le sentier de l’Acropole-des-Draveurs. En partant tôt, je profiterai de la fraîcheur matinale. Aujourd’hui, le soleil est au rendez-vous et une petite brise souffle dans la vallée.

Le sentier débute par un bon dénivelé, pendant 800 mètres. De IMG_8496-1quoi ouvrir l’appétit et me réveiller! Aussi, il serpente, rendant la montée plus agréable. À un détour, je croise un autre randonneur. Je lui demande son nom : monsieur Épic, Porc-épic. Nous marchons ensemble et, sans raison, il décide de couper droit dans la montagne. Pourquoi le peut-il, alors que moi, je dois demeurer dans le sentier?

Je grimpe depuis un moment et la brise se change en un vent plus soutenu. Également, la faim me pousse à faire une pause. Je me trouve endroit pour déjeuner tout en admirant la vue. Toujours impressionnant.
IMG_8486-1
Je reprends la montée et, à un autre détour, un panneau me signale qu’il reste 200 mètres de dénivelé. Tout va très bien et mon rythme est constant. J’ai l’impression que le sommet approche, car le vent devient de plus en plus fort.

En effet, j’arrive au premier sommet et Éole souffle si fort que je dois ranger mon chapeau. Je prends la photo officielle et me dirige vers les deux autres sommets en admirant la vue. À la fin du sentier, je m’abrite du vent pour terminer mon déjeuner.

L’effort déployé durant la montée en vaut le coup, pour la vue sur les massifs du secteur, dont le mont Élie. Je prends quelques clichés et reviens par le même chemin. La descente est beaucoup plus rapide. Au camping, je constate qu’il est tôt. Hum, j’ai le temps pour un autre sentier.
IMG_8541-1
Pour moi, il s’agissait d’un retour sur cette montagne. Ma dernière visite remonte au milieu des années 90. Le sentier était plus abrupt, moins large et plus « sauvage ». Aujourd’hui, il est mieux aménagé et plus accessible. Toutefois, il demeure un bon défi.

Prenez le temps de regarder l’album : L’Acropole-des-Draveurs

Mont du Lac-des-Cygnes, sous le soleil
IMG_8262-1
En début d’après-midi, je commence le sentier du mont du Lac-des-Cygnes. Ce sera l’ultime sommet officiel du défi. Ma dernière présence ici remonte à une dizaine d’années. C’est un parcours très prisé et bien aménagé. D’ailleurs, cela fait bizarre de rencontrer des gens.

Je marche d’un bon pas et, rapidement, j’arrive au lac George. Quelques photos plusIMG_8601-1 tard, je continue et commence la section des escaliers. Oui, il y a des escaliers qui annoncent que la végétation montagnarde subalpine est tout près. Je les passe et tombe sur les trottoirs de bois qui me guident vers le sommet. Un peu triste, cet aménagement, mais l’on comprend vu la popularité du sentier. La préservation de la nature demeure importante.

Au sommet, une vue magnifique sur la vallée, sur le lac en forme de cygne, sur les monts du Lac-à-l’Empêche et Du Four que j’ai faits en début de semaine. Aussi, au loin, je devine l’Acropole-des-Draveurs, où j’ai marché ce matin.

Je profite de la vue pour manger et effectuer quelques photos. Par la suite, je reprends la même piste pour le retour. À l’intersection du sentier La Chouenne, je décide d’aller visiter son sommet à 730 m d’altitude. J’aurai fait trois sommets dans la journée.
IMG_8635-1Il offre un très beau point de vue sur la façade du mont du Gros Bras et sur la vallée. Un détour d’un peu plus de 2 km qui en vaut la peine. Par la suite, j’utilise le même sentier pour revenir au stationnement.

Avec le mont du Lac-des-Cygnes, je termine le Défi des 5 sommets dans Charlevoix. Heureux d’avoir achevé le tout en quatre jours. Lequel est mon préféré? En fait, tous m’ont fait vivre des émotions et sensations diverses, par leur difficulté ou par la météo.IMG_8630-1
Le mont du Lac-des-Cygnes demeure un classique en rando même s’il est complètement aménagé. Les monts du Lac-à-l’Empêche et Du Four présentent une vue différente sur le mont du Lac-des-Cygnes et la vallée. L’Acropole-des-Draveurs, quant à lui, nous offre un des plus beaux panoramas sur les massifs qui l’entourent. Le mont des Morios se distingue par sa belle crête à parcourir. Enfin, le mont Élie est celui qui m’a le plus marqué, avec sa montée sous l’orage et la pluie et un ciel dégagé au sommet.

Prenez le temps de regarder l’album : Mont du Lac-des-Cygnes

@ bientôt! J-François P.
Vous aimez? Partagez! Abonnez-vous! C’est gratuit!
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous!

Photos :

 

 

 

Publicités

4 Replies to “Défi des 5 sommets dans Charlevoix”

  1. Merci de prendre le temps de me lire. De mémoire, en incluant les pauses et le temps passé sur les sommets:
    Parfois, il m’arrive de passe plus de temps sur un sommet à admirer la vue.

    Monts du Lac-à-l’Empêche et Du Four: 6h30
    Mont Élie: 6h30 (incluant l’orage)
    Mont des Morios: 4h30
    L’Acropole-des-Draveurs: 4h45
    Mont du Lac-des-Cygnes: 4h (incluant la Chouenne)

    Le temps en rando dépendra de votre rythme et de votre condition physique. C’est pourquoi il est difficile de vous donner un temps.
    Le plus important est de vous amuser et de marcher pour vous.

    Au plaisir de vous croiser sur une montagne!

    J’aime

  2. Wow, super !

    Je me demandais, pour chaque montagne, le temps approximatif pour l’aller-retour. On parle souvent en km, mais j’aimerais avoir une approximation de temps.

    Merci beaucoup !!

    Karen

    J’aime

  3. Wow j’ai aimé te lire! Belles randonnées, je mets ceci dans mes randos à faire. Il y a tellement de beaux coins au Québec.

    Est-ce que tu as pu séjourner au même endroit pour toute la durée de tom séjour?

    Au plaisir,

    Josée

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s