Un quartier, soleil baissant

Un quartier, un soleil baissant

Quel jour sommes-nous? Samedi, enfin, je crois. J’ai perdu le fil temporel avec la situation que nous vivons. 

Je retourne marcher dans le quartier et je constate qu’il y a quelque chose de changé dans ce paysage urbain. Oui, la neige a fondu, mais il manque un, je ne sais quoi. 

En prenant à gauche, la rue principale devient plus résidentielle. Voilà! j’ai trouvé! Les abris d’auto ont disparu. Signe d’un printemps citadin. 

Arrivée au rond-point, je le prends et me dirige vers la piste cyclable. Oui, même à pied, il faut respecter la signalisation. Sur la piste cyclable, situé derrière et entre les résidences, je constate que je suis seul. Aucun humain. Désert urbain. 

Les oiseaux, chats et écureuils ont repris possession du terrain. Restons positif. Les gens sont sûrement en train de préparer le repas du soir. Encore, de se préparer pour la fièvre du samedi. 

Quoiqu’avec l’odeur entrant dans mes narines. Je connais cette odeur si subtile et son parfum fumé. C’est l’odeur d’une grillade sur le BBQ! Bonne apétit!

En poursuivant, je me retrouve sous les pylônes. Grâce au silence, j’entends bien le grésillement ou «l’effet couronne». Enfin, je crois que c’est le nom qu’on lui donne. Certes, les pylônes brisent le paysage et en même temps, cela a son charme. En les regardant attentivement, je constate que c’est grand, c’est énorme, c’est imposant que dis-je immense!

Une bonne idée de transformer le terrain en espace vert ou en parc avec une piste cyclable. Avez-vous remarqué que souvent, ces dernières sont sinueuses? Pourquoi?

En montant sur une butte pour quelques clichés, j’aperçois un sentier serpentant à travers le champ et les buissons. Je m’approche. Cool, il faudra revenir l’essayer avec le vélo. 

Je poursuis sur la piste avec le soleil couchant. Je profite de ce moment pour observer les changements de couleurs. Tout en marchant, une chanson de film western joue dans ma tête : I’m a poor lonesome cowboy. Reposant et relaxant.

La nuit s’installe lentement. Je quitte la piste et reprends le quartier pour le retour. En quelques minutes, je suis à la maison.

 Happy hiking!
@ bientôt! J-François P.
Vous aimez? Partagez! Abonnez-vous! C’est gratuit!
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous!

2 réflexions sur “Un quartier, soleil baissant

  1. Anonyme

    Allô Jean-François, depuis le début des mesures préventives, je me suis laissé gagner par le charme de la randonnée urbaine en compagnie de mon chien !

    Nos escapades, à travers ruelles et petits espaces boisés, atteignent souvent plus de 8 kilomètres !

    Au plaisir de te parler !

    Christiane

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s