Retour en forêt, le calme

Retour en forêt, le calme
Mai 2020

La température est belle. Profitons-en pour une promenade dans les bois, pendant que le loup n’y est pas. Mais où aller? Petit coup de fil à un membre de ma famille possédant. Parfait, je peux aller marcher à l’érablière.

Une belle occasion pour valider le sac à dos, vêtements, caméra réflexe et le reste que vous connaissez. Il faut les réveiller avant la belle saison de rando qui arrive. Oui, elle sera belle et différente. 

Quelques minutes, plus tard, j’arrive à la bâtisse. C’est cool d’avoir un boisé aussi proche. J’enfile mon sac à dos, accroche la caméra et c’est partie. Je débute par un secteur que je connais bien. Celui menant au pont et à la cueillette. Qui dit érablière, dit sirop d’érable.

Tiens une zone avec balançoire et hamac. Il y a même un pont de corde. Bonne idée d’avoir recyclé mes sangles et mousquetons. Souvenir à vie pour les enfants.

Quel bonheur de retrouver le calme et le silence après une période de travail agité. Mais quel est ce son familier? Une sorte de bourdonnement qui va et vient. Zut! Les moustiques sont de retour! Vite, activation du bouclier anti-moustique. 

Allez, fonctionne! J’essaie de l’activer tout en combattant de l’autre main. Rien ne fonctionne. Tant pis, je devrai les affronter. J’avais oublié que rando du printemps vient avec moustiques.

J’arrive au pont. Magnifique pièce en bois dont j’ai participé à l’assemblage. Il est très joli dans le paysage. Je traverse et longe le ruisseau pendant quelques kilomètres.

Je bifurque vers la zone humide. Une zone humide égale des moustiques. Je suis prêt au combat.

Après avoir traversé la zone sans trop de dommages ou piqûres, je me dirige vers les pylônes électrique en marchant entre le champ et les bois. Je passe dessous les pylônes et arrive à une autre érablière. 

Il commence à se faire tard, je rebrousse chemin. Lors du retour, je remarque de vieux bâtiments et infrastructure abandonnés. Signe d’une autre époque. Il manque seulement une veille voiture.

Également, la faune est plus active. Je croise quelques oiseaux et un jeune raton laveur. Ce dernier accepte de se laisser photographier. Contrairement aux oiseaux. 

Je repasse la zone humide, en essayant d’être discret. Cric, crac et splouche! Bravo pour la discrétion. Je longe le ruisseau et bifurque vers la droite après le pont. En terrain connu pour le retour au point de départ. 

Un bel après-midi à errer dans la forêt, écouter la nature et constater la grandeur des arbres. Un sentier plat avec pour seule difficulté l’orientation. Retrouver son chemin sans indication et application moderne. Mes réflexes sont encore là. Enfin, décrocher et refaire le plein. 

Enfin, je constate que l’utilisation de mon appareil réflexe me manquait. Faudra trouver aussi plus performant et léger.

Je prends le temps d’un petit tailgate avec le propriétaire.

Happy Hiking!
@ bientôt! J-François P.
Vous aimez? Partagez! Abonnez-vous! C’est gratuit!
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous!

Une réflexion sur “Retour en forêt, le calme

  1. Christiane Fournier

    Allô Jean-François, bravo pour ton assiduité à produire des articles. Donne-moi de tes nouvelles.
    À bientôt !
    Christiane

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s