Mont Camel’s Hump, Vermont

Vermont, Camel’s Hump State Park
Samedi 9 août 2014

Samedi 9 août 2014, : il est 5 h 30, il faut se lever. Départ à 6 h 30 du stationnement du terminus Panama, puis direction Vermont. La rando commence à 9 h 30. C’est maintenant la routine, il faut passer par la magnifique douane. Cette fois, comme il y a du monde, je décide de lancer l’application de chronomètre de mon téléphone. Combien de temps avons-nous attendu? Voici les choix : 1) 10 minutes; 2) 40 minutes; 3) 1 heure; 4) 3 heures, parce que nous avons été sélectionnés pour passer du temps avec le douanier. La réponse : si vous avez choisi 2), vous avez gagné.

IMG_2896-2

Puisque nous avons de la route à faire, parlons de cette montagne. Camel’s Hump… comme nom de montagne au Vermont, c’est un peu spécial. Dans le désert, c’est plausible. Ici, par contre, on se doute que le nom vient du fait que le sommet ressemble à une bosse de chameau. Une bosse, cela me fait penser à une citation d’un célèbre dessin animé : « J’ai une bosse! Je suis un dromadaire, pas un chameau! Ah, c’est agaçant à la fin. »

Du haut de la montagne, il sera possible d’admirer le lac Champlain et le mont Mansfield, et de distinguer les plus hauts sommets des Adirondacks, tels que Marcy et Whiteface. Si le temps est au beau fixe et sans humidité, nous pourrons aussi distinguer le mont Washington, situé dans l’état du New Hampshire. Bref, ce sommet offre une vue à 360 degrés (pas la température).

Nous roulons, roulons, roulons, parlons et arrivons enfin. Le temps de finir de nous habiller, de nous échauffer et hop! c’est l’heure de marcher. Pour atteindre le sommet, nous avons deux possibilités : prendre le sentier Monroe ou le sentier Dean. Devinez ce que les filles ont choisi? Comme prix de consolation, nous reviendrons par Monroe. Le sentier Dean monte lentement et nous offre des points de vue intéressants sur le parc. Juste avant d’arriver en haut, nous passons au bas de la bosse. Sur le sommet, il faut faire très attention en marchant pour ne pas réveiller le chameau – pardon, le dromadaire.

Nous admirons le paysage et nous discutons du sentier. Il est temps de déguster le sandwich signature : un wrap au poulet, bacon et pommes, avec une sauce barbecue. Cette fois, le mérite revient à ma nièce pour sa recette de poitrine de poulet au bacon et aux pommes cuit à la mijoteuse. Super bon, et cela donne un sandwich délicieux. Après le dîner, nous prenons une pause et des poses.

Bon, le temps file… il faut redescendre. Nous empruntons le chemin de consolation des gars, le sentier Monroe. Mais comme les filles, nous sommes un brin déçus. La descente s’effectue très bien, un peu comme la montée. Nous nous rafraîchissons (ou nous « climatisons ») grâce à une petite, très petite cascade. Nous marchons, marchons, marchons et finalement, nous revenons au point de départ.

Comme le veut maintenant la tradition, nous relaxons un peu en faisant un tailgate. Cela nous permet de partager nos impressions sur le sentier et de mieux nous connaître. Après, c’est le retour à la maison par le chemin inverse. J’ai encore utilisé le chronomètre pour connaître le temps d’attente à la douane. Deux fois moins de temps qu’à l’aller, soit 20 minutes.

Voilà encore une autre belle rando! Merci Caro-Rando!

@ bientôt! J-François P.
Vous aimez? Partagez! Abonnez-vous! C’est gratuit!
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous!

Autres photos : Camel’s Hump

IMG_2907-2
Vue avant le sommet de Camel’s Hump
IMG_2915-1
Vue du sommet de Camel’s Hump
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s