Un quartier, en automne

Un quartier, en automne
Octobre 2020

Parfois, il y a des éléments qui chamboulent votre fin de semaine. Je fais avec ou je trouve une alternative.

Donc, pour profiter un peu des couleurs de l’automne, je vais essayer d’en trouver dans le quartier. J’ai envoyé des messages, courriels et aucune réponse. Elles ne peuvent pas venir à moi. Indépendantes ces couleurs.

Est-ce que j’en trouverai? Quelles couleurs seront les arbres? Est-ce que ce sera dans les rues, parc ou pistes cyclables? Assez les questions et marchons tel un explorateur en quête d’un trésor. Hé! Ho! On se calme! C’est une marche dans le quartier après tout!

Départ de chez moi et direction un premier parc (Quincy-Sous-Sénart) en utilisant la piste cyclable. C’est joli et plus fourni que la dernière fois (Un quartier, douceur du printemps). À l’artère principale, je remonte vers le « centre-ville ». 

Tiens, un tapis de feuilles jaune recouvre le trottoir. Dorothée serait contente. Marcher dans les feuilles et entendre le crépitement. Souvenirs reviennent.

Arrivée, je constate que les pots du printemps sont maintenant en fleur (Un quartier, un matin, en solitaire). La vie a repris à la Place du Village. Cool. 

Je poursuis vers la Montée Montarville, reprends une piste cyclable longeant l’ancienne carrière de pierre devenue un lac. La coloration des arbres avec la piste cyclable me donnent un beau point de fuite. Observer, regarder. 

De retour dans les rues, direction les parcs du Ruisseau et du Village. L’eau calme mélanger aux arbres donne un beau reflet. Un petit coucou au Vieux-Presbytère. Tiens une vigne en guise de clôture. Le rouge lui va à ravir.  

Bien que je sois en milieu « urbain » et la présence humaine, c’est très calme et silencieux. J’entends très bien le chant du volatile rieur et les écureuils fouiner dans les feuilles. Dans les parcs, je respire le parfum d’automne.

Je marche, marche et il est temps de rentrer. Lors du retour, j’évite la ligne droite et serpente de nouveau dans les rues. Au tournant, quelques grands arbres se laissent découvrir. Magnifique.

Combien de kilomètres ai-je marché? Aucune idée. Décrocher, respirer et prendre le temps.

Finalement, tel un explorateur en mode relaxe, j’ai trouvé des couleurs d’automne. J’ai même marché sur un tapis de feuilles. Prendre le temps de regarder et respirer les parfums. 

Intéressant de constater que parfois, la proximité nous offre de belles opportunités.

Happy Hiking!

@ bientôt! J-François P.
Vous aimez? Partagez! Abonnez-vous! C’est gratuit!
Aucune sollicitation, aucun représentant n’ira chez vous!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s